aux 24h 2020, Pionniers et Caravelles étaient bien présents…

Oui, malgré le huis-clos des 24h auto, les pionniers et caravelles Scouts et Guides de France étaient bien présents cette année pour la traditionnelle cérémonie des drapeaux.
Chaque participant devait avoir un test Covid négatif et signer une charte de bonne conduite vis à vis du virus.
31 jeunes, 5 chefs et 3 responsables étaient présents. Malheureusement 4 personnes inscrites n’ont pu venir car il n’avaient pas reçu à temps leurs résultats au test et un jeune avait un test positif. Les 3 groupes du Mans (9ème – Charles de Foucault, 14ème Saint Michel, 17ème Abbé Pierre) et celui de Laval (Pays de Laval) ont participé.

et quelques images…

Au revoir Jean…

Jean Guillaume est décédé vendredi 4 septembre dernier. Il était hospitalisé depuis trois semaines et une embolie pulmonaire l’a emporté.

Jean-Claude Thiébaut nous en parle :
« Nous gardons de Jean de très beaux souvenirs partagés au sein du scoutisme : son implication de Groupe à la Cité des Pins à la 11ème Le Mans, son acceptation d’avoir la charge départementale comme CODEP, son engagement au Service des Scouts aux 24 Heures du Mans…
Jean était notre aîné et nous le respections et aimions. Nous aimions toutes les histoires qu’il nous nous racontait avec passion, histoires héritées d’un scoutisme exaltant imprégné de grands idéaux où le Père Letourneux était souvent mêlé…
Avec Léo Marc, chef de poste pionnier, ils s’ajustèrent au mieux pour faire connaître le scoutisme aux jeunes des cités ouvrières, ce qui ne fut pas toujours facile quand à la dernière minute du départ d’un camp d’été le Père Letourneux enfournait dans le car en partance vers l’aventure un garçon inconnu mais pauvre qu’on ne pouvait pas refuser. Du grand art humaniste quoi ! »

Sa sépulture a eu lieu vendredi 11 septembre à 14h30 en l’église Saint Thérèse au Mans.

Les Scouts aux 24h du Mans… depuis 1951…

Tous à vos archives, vous qui avez participé, depuis 1951, aux différents services que les Scouts ont assumés auprès de l’organisation de cette course automobile sarthoise.

En effet, l’A.C.O. , organisatrice de cette épreuve, souhaite commémorer les 70 ans de partenariat avec les Scouts.

Même la revue SCOUT de juillet-août 1953 en parle…

Aussi, dès maintenant, n’hésitez pas à nous contacter pour nous en parler et nous confier vos archives : 38, rue de Tarrasa – 72000 LE MANS – 02 43 81 48 25.

D’avance merci…

Michel et les 24h du Mans…

Michel aux 24h 2003

 

 

Michel Ansquer nous a quitté à 10h30 dimanche dernier 17 novembre.
La messe de sépulture eu lieu vendredi 22 novembre en l’église Sainte Croix du Mans à 15h. Renaud Laby nous a transmis l’hommage prononcée à cette occasion.

 

Tour à tour il eut des responsabilités auprès :

– du Groupe Scouts de France – 7ème Le Mans Marine en tant que parent actif ;
– du Groupe Scouts de France – 9ème Le Mans – Charles de Foucault, il assuma avec Odile son épouse, la mission de Responsable de Groupe Local (RGL) et d’animation d’une équipe d’accompagnement spirituel ;
– du Département des Scouts de France pour le service des Scouts au 24h du Mans en liaison étroite avec les services de l’A.C.O.
– du Territoire Scouts et Guides de France de l’Anjou et du Maine ;

Si vous souhaitez transmettre un message à la famille, vous pouvez l’adresser à Christine Hettier (hettier.christine@gmail.com) qui centralisera et fera une carte au nom du mouvement.

 

Pour les 24 Heures du Mans 2019, les scouts mettent la gomme…

Le départ des 24 Heures du Mans 2019 a été donné le samedi 15 juin à 15h. Au cœur de cet évènement festif et sportif, l’Église reste présente.

C’est le rendez-vous annuel des passionnés de sports automobiles. Ce week-end, quelques 250.000 spectateurs vont se masser autour du légendaire circuit sarthois pour la 87e édition des 24 Heures du Mans. Un succès populaire jamais démenti auquel l’Église et les Scouts et Guides de France s’associent de façon singulière. En effet, dimanche, au milieu des vrombissements des Porsche et des Aston Martin, une messe ouverte au public sera célébrée par Mgr Yves Le Saux, évêque du Mans. Plus précisément, dans une petite chapelle située juste à côté du circuit, à deux pas du bien nommé virage de la Chapelle. Cette minuscule chapelle en bois de 5m2 contient deux statues, l’une représentant Notre Dame de la Route, l’autre saint Christophe, patron des automobilistes. Cette tradition de la « messe des 24 Heures » perdure depuis les premières éditions de la célèbre course d’endurance. « Partout où l’humanité est présente, le Christ peut être présent », souligne l’évêque.

Cette messe est animée par les Scouts et Guides de France qui font partie des VIP du sacré circuit. Leur présence remonte à 1955, année noire des 24 Heures où la sortie de route d’un bolide sur la foule avait provoqué la mort de 84 personnes. C’est l’un des drames les plus meurtriers de l’histoire du sport automobile. Ce jour-là, des scouts présents dans le public ont apporté une aide précieuse en participant à l’organisation des secours et en contribuant à l’évacuation des blessés. Depuis, un lien indéfectible s’est créé entre le mouvement et l’Automobile Club de l’Ouest (ACO) qui organise le championnat.

Les scouts au service

Cette année encore, 250 pionniers et caravelles, âgés de 14 à 17 ans et issus de tout l’Hexagone, seront présents. « Ils portent leur uniforme et participent à différents services », explique à Aleteia Guillaume Brioist, chef du groupe XIVe du Mans. Toujours prêts, les scouts assument différentes fonctions : porte-drapeaux à l’entrée et à la fin des pistes, messagers entre la direction des courses et les différentes écuries, ramasseurs de déchets… Ils sont également chargés de l’accueil des personnes handicapées sur les lieux. Un geste qui a du sens puisque, comme le précise le chef de groupe, « le service est l’un des axes majeurs du scoutisme ».