Raoul Damilano, une vie d’engagement…

Raoul est décédé le 15 avril 2022, le soir du Vendredi Saint !
Empruntons des extraits de la presse sarthoise pour évoquer son souvenir…


Raoul Damilano vient de mourir à l’âge de 93 ans. Fondateur de la section du Mans (Sarthe) du Club alpin français, il a mené une vie d’engagement, particulièrement au sein des scouts de France.

Raoul Damilano est décédé à l’hôpital du Mans il y a quelques jours. | DR

Manceau, Raoul Damilano vient de mourir à l’âge de 93 ans. Une figure locale très investie dans le milieu associatif du Mans (Sarthe) et de sa région, rappelle sa famille. C’est lui qui a fondé, en 1961, la section du Mans du Club Alpin Français (CAF). Il en sera le président pendant plus de 26 ans, membre du comité directeur national et président national de la section spéléologie.

Né à Constantine (Algérie) en 1928, il est arrivé très jeune dans le sud de la France, puis ses parents se sont installés au Mans. Il suivra l’engagement de son père dans le mouvement des scouts de France et s’inscrira en 1944 chez les scouts Mariette du Mans. 1948-1949, il en deviendra animateur auprès des enfants de l’orphelinat Saint-Pavin, puis chef scout de la délégation française au Camp international scout à Nuremberg (Allemagne).


Ancien responsable de la communication des Scouts de France en Sarthe, il avait aussi lancé le comité départemental du sport pour tous et la section locale du Club alpin français.

Raoul Damilano (ici à droite) avait découvert la montagne avec Fernand Pareau,
qui est aujourd’hui à 97 ans le plus ancien guide de la compagnie de Chamonix. DOCUMENT – FAMILLE DAMILANO

Il avait donné l’envie des sommets à de nombreux habitants de nos plaines. Le Manceau Raoul Damilano vient de disparaître à l’âge de 93 ans et avec lui, le scoutisme perd l’un de ses dirigeants emblématiques et l’alpinisme sarthois l’un de ses pionniers.


Livre « Toujours prêt » d’Yves Combeau…

Voici la première somme sur l’histoire des divers mouvements qui font la réalité contrastée mais dynamique du scoutisme catholique en France. Comment le mouvement créé par Baden-Powell en 1907 en Grande-Bretagne a-t-il été adopté et adapté par les catholiques français ? Pourquoi son formidable succès ? Pourquoi a-t-il éclaté dans les années 1960, au point qu’il semble aujourd’hui divisé en fractions inconciliables ? Que dit chacune des versions possibles du scoutisme sur les confrontations du XXème siècle et les défis du XXIème siècle ? En historien qui s’appuie sur les archives, les grands textes et de nombreux témoignages inédits, mais aussi en praticien et en connaisseur du terrain, Yves Combeau (*) raconte l’aventure sans précédent de ce laboratoire toujours recommencé de la jeunesse, de ses mutations et de ses permanences.

Cette histoire critique, première du genre, est un miroir éclairant de la France et de l’Église contemporaines, mais aussi le récit vivant d’un appel à l’engagement de vie et de foi.

(*) Dominicain, historien et diplômé de l’École nationale des Chartes, le père Yves Combeau est l’auteur d’ouvrages de spiritualité et d’histoire, dont Louis XV, l’inconnu bien-aimé (prix Hugues-Capet 2012), ainsi que de romans.

PS : Au sujet de ce livre, les Scouts et Guides de France (SGDF), dans un communiqué du 23 février 2021, apporte une correction.